Les étapes d’isolation de sa tiny house

isolation tiny house

Si l’on souhaite se lancer dans l’auto-construction de sa tiny house ou simplement s’informer sur l’isolation de sa mini maison, cette étape est bien entendu essentielle pour ne pas vous retrouver avec une passoire pour logement. L’isolation comme élément clé, nous allons ici vous détailler trois étapes indispensables issues d’une très bonne vidéo Youtube de la chaîne Tiny House Livingston : la pose du pare-pluie, l’isolant et le frein vapeur.

La pose du pare-pluie

Commençons par le pare-pluie. Cette étape va permettre à l’humidité extérieure et à la pluie de ne pas pénétrer dans l’isolant et donc dans votre maison.

Commencez par mesurer la largeur du pare pluie. On construit le pare pluie de bas en haut pour aller dans le sens où la pluie tombera sur la structure étant donné que les « feuilles » seront superposées.

Pour poser les membranes, plusieurs choix s’offrent à vous pour les poser :

  • Utiliser une agrafeuse électrique (assez cher et attention à ne pas vous blesser au niveau des doigts)
  • Utiliser une agrafeuse standard
  • Utiliser une agrafeuse pneumatique (abordable et pratique)

Une fois le pare-pluie posé au niveau du sol, vous pouvez l’étendre sur les murs.

Astuce pour éviter les plis : tirer assez fort de chaque côté, puis agrafer tout le long au haut puis aller au mieux en bas et mettez une première agrafe. Il y aura des plis en forme de V vers le bas, ensuite reculer vers le bord du mur et agrafer au fur et à mesure jusqu’au coin en bas du mur.

Ensuite, une fois la pose terminée, découpez le pare-pluie au niveau des roues. Laissez un peu de marge, si besoin vous y reviendrez à la fin lorsque le bardage sera posé.

Utilisez ensuite le scotch fourni avec le pare-pluie pour finaliser l’étanchéité de la structure en recouvrant les éventuels trous et les agrafes. Cette étape est en général assez fastidieuse car elle demande de la précision et est assez longue.

Sur la partie basse de la première laie de pare-pluie, il est important de mettre une ligne de masti-colle. Soyez bien généreux au niveau des étriers. Le bas de la tiny house étant une zone sensible, on ne lésine pas sur cette partie.

On scotche ensuite les liaisons entre chaque feuille de pare-pluie. En cas de bardage ajouré, il est important de prendre un pare-pluie qui résiste aux UV (attention, ce n’est pas le cas de tous les modèles). Cela permettra une plus grande résistance dans le temps. Si le bardage est complètement fermé, vous pouvez vous passer de cette option (et donc économiser). Une fois que le premier étage de pare-pluie est mis en place, vous pouvez à l’étape supérieure et ainsi de suite jusqu’à avoir recouvert entièrement la tiny house.

A l’étape des fenêtres, vous pouvez couper la feuille en diagonale, en laisse une bonne laie de 10 à 15 cm que vous allez pouvoir rabattre sur le montant de la fenêtre. Faites cela sur chaque côté et vous pouvez couper votre rab de pare-pluie de manière à le scotcher dans chaque coin. Laissez-le comme ça pour l’instant avant que le train vapeur soit positionné dessus.

Le choix de l’isolant, comment le mettre ?

Pour l’isolant, vous pouvez utiliser du bio fil trio : lin, chanvre et coton. Il a l’avantage d’être d’un très bon rapport poids qualité prix. Il peut être utiliser partout sur la tiny house : murs, sols et toiture.

Sachez que plus l’isolant est lourd, plus il permettra un meilleur déphasage, c’est-à-dire un meilleur confort.

Les panneaux d’isolant ne se posent pas n’importe comment. Dans la vidéo, ils ont 10 cm d’épaisseur.

Cet isolant se travaille à la main, ce qui le rend très facile à utiliser.

Si vos panneaux mesurent 50 cm, il faudra prévoir 2 cm de plus de chaque côté de votre morceau d’isolant que vous découperez car cela permettra de le tasser légèrement. Il est important qu’il n’y ait pas de trou ou de jour quand vous poserez l’isolant pour éviter les points de condensation. Cependant, il ne faudra pas non plus bourrer vos panneaux d’isolation au risque d’enlever l’air contenu dans la matière et donc réduire la qualité de l’isolation. L’air est en effet un excellent isolant.

Pour les étapes d’isolation, vous avez la possibilité d’isoler depuis l’intérieur ou l’extérieur avec la pose du pare-pluie, puis l’isolant puis le frein vapeur. En revanche pour la toiture, il faut obligatoirement commencer par le frein vapeur, ce qui permet d’aller sur le toit et de pouvoir poser l’isolant sur le frein vapeur et de poser enfin le pare-pluie une fois l’isolant en place.

La dernière étape, la pose du frein-vapeur

Le frein vapeur se pose de la même manière que le pare-pluie. On ouvre de la même manière au niveau des ouvertures de fenêtres. Seulement là, il faudra coller absolument toute la fenêtre et toutes les agrafes qui seront posées pour empêcher toute humidité d’entrer. Enfin, tout comme le pare-pluie, le frein vapeur va être coller avec du mastic tout le long du bas du mur en faisant attention à ce qu’il soit bien mis à tous les niveaux. On peut s’aider d’une règle pour cette étape afin de s’assurer de la pose est propre et droite.

Pour en découvrir plus sur les mini maisons de manière générale, nous vous conseillons de lire notre article Tout sur la tiny house ou de découvrir les livres à lire sur les tiny house.

Laisser un commentaire